L'écho du Vidourle

-A A +A

L'Écho du Vidourle est un hebdomadaire du XXe siècle dont le siège social était à Lunel. Les premiers numéros ont vu le jour en janvier 1916, sous la direction de Charles Poitevin ; les derniers numéros datent de 1977. 

Durant toutes ces années, les rotatives ont connu plusieurs périodes d'arrêt, notamment durant la seconde guerre mondiale (de septembre 1939 à juin 1947) et pour des raisons économiques (de 1951 à 1970). 

Cette presse locale, destinée aux lecteurs de la vallée du Vidourle, paraissait le dimanche et informait aussi bien les gardois que les héraultais par des articles à caractère politique, commercial, artistique, théâtral, sportif

L'Écho du Vidourle est venu enrichir les collections patrimoniales de la Ville de Lunel depuis 2010 par le biais de donations. Cette collection non exhaustive, conservée par les Archives communales, couvre vingt et une années de 1923 à 1950. 

D'autres titres de journaux témoignent également des activités locales. Aussi, la Région Languedoc-Roussillon sur le site  Les chroniques retrouvées du Midi a mis en ligne, de façon ludique, un grand nombre d'articles de presse méridionale dont un, paru dans Le Midi en juillet 1873, relatant l'effondrement du plancher des places de premières aux arènes de Lunel.

 

L'Écho du Vidourle